LE SUIVI DES ACTIONS
TEO-TOURAINE
MISSION D'EVALUATION A SAVANNAKHET - LAOS DU 25/10/2016 AU 01/11/2016

Bientôt, peut-être, un nouveau défi pour Téo-Touraine...Nous voilà partis pour une mission d'évaluation à l'Hôpital de Savannakhet au sud du Laos. Josette Maheut-Lourmière, Neuro-chirurgienne, Roland Crenn, Médecin Anesthésiste, Oth Inthasane, guide interprète coordinateur, Marie- Christine Serres Infirmière anesthésiste participent à ce voyage.    
Départ le 25 octobre à 5h30 de Tours en voiture pour l'Aéroport de Roissy. Décollage pour Hanoï à 14h. Arrivée à Ventiane au Laos le 26 octobre à 11h heure locale (6h du matin en France).
Ce n'est pas la porte à côté !

A l'aéroport de Ventiane, la famille et les amis de Oth nous accueillent. Ils nous accompagneront tout au long de notre périple. Oth est originaire de Ventiane qu'il a quitté il y a 40 ans pour venir en France, il est notre précieux compagnon, il coordonne nos rencontres, traduit les échanges, facilite notre quotidien (hôtels, repas...).
                                                                                                                   
Dès ce premier jour, nous allons visiter le Nachareon Health Center, dispensaire à 70 km (dont un tiers de piste!) au nord de Ventiane.  Nous sommes  reçus  par  le  médecin -chef  le Dr Bounkhoun Chandavong. Nous lui apportons 2 valises de médicaments, matériel usage unique, pansements, antiseptiques. Nous discutons de ce qui lui manque et lui serait utile (un échographe pour la surveillance des grossesses...). Ce petit dispensaire est pauvre mais propre et bien entretenu. On y pratique la petite chirurgie et des accouchements. Des étudiants en médecine sont présents.

Le lendemain nous prenons la route pour Savannakhet. L'ami d'enfance de Oth, Vieng, chef d'entreprise, met à notre disposition 2 véhicules 4x4 (le 2ème pour les bagages). Il nous conduira lui-même vers le sud, 6h de route auxquelles on ajoute les arrêts toutes les 2h pour manger (soupe, riz, fruits...).

Nous avons rendez-vous avec le Dr Inthirath chirurgien à l'Hôpital de Savannakhet. Un entretien avec le Directeur, Dr Bangsithidet, son adjoint de direction, Dr Kongsavanh et le Dr Inthirath est prévu après une rapide et cordiale pause-café. Josette expose quel type d'aide nous pouvons apporter. Le directeur est favorable à une possible coopération.  L'équipe médicale doit évaluer la possibilité de recruter les jeunes patients porteurs de pathologies neurochirurgicales qui pourraient être prise en charge par notre équipe et ainsi permettre la formation du Dr Inthirath afin que ces enfants soient traités précocement et proche de leur domicile, ce qui en réduirait le coût du traitement. En effet, lorsque la famille en a les moyens financiers, ces enfants peuvent être traités en Thaïlande, ce qui est rare du fait du coût financier. De plus, le Dr Inthirath est chirurgien généraliste mais a été se former au Vietnam en neurotraumatologie, ce qui lui permet de prendre en charge les enfants et les adultes victimes de traumatisme crânien grave, nécessitant une intervention neurochirurgicale. Sa formation sera donc aisée puisqu’il connaît déjà les bases de la neurochirurgie, et nous pourront améliorer ses conditions de pratique neurochirurgicale par l’équipement en matériels spécifiques.

 Avec le Dr Kammung khum Médecin anesthésiste, nous visitons le service de réanimation, le Bloc opératoire et le service des Urgences. Nous constatons la présence d'équipements médicaux de bonne qualité, entretenus.

La sage-femme chef, Mme Phouttom, nous accueille à la Maternité. Elle sera sollicitée pour participer au recrutement d'enfants porteurs de pathologies neurochirurgicales malformatives et/ou néonatales.
Au cours de notre court séjour à Savannaketh, nous avons pu voir en consultation 2 enfants :       En conclusion : Nous avons été accueillis avec tant de bienveillance et d'amitié, que nous souhaitons de tout cœur, si la demande existe, aider nos nouveaux amis du Laos.
Douzième mission à Ougadougou du 21 Mars  au 1er Avril 2014

Aéroport de Ouagadougou , il est 22h30, nous sommes accueillis par nos amis, le Pr. Abel Kabré, chef du service de neurochirurgie de l’hôpital Yalgado, Marie Rose Konaté infirmière anesthésiste surveillante du bloc opératoire, Sylvain Zabsonre, neurochirurgien et le Président du Lions club Ouaga Doyen, Ameid Boué KAGONE. Notre équipe est composée de Laurent Vinikoff, neurochirurgien, Jean Dubos, médecin anesthésiste, Marie-Christine Serres, infirmière anesthésiste, Isabelle Van Stichelen, infirmière de bloc opératoire et Annie Vienne, cadre infirmier.
Avec nos 10 bagages dont 6 malles de matériel, 230 kg au total, les douaniers sont dubitatifs...Nous leurs présentons nos statuts et la liste du contenu des malles. Le passage nous est accordé après lecture attentive des documents. Nous saurons plus tard qu'il existe des trafics par des « associations » qui revendent du matériel...
Pendant notre séjour 20 interventions seront pratiquées, 14 enfants opérés et 2 sessions de formation réalisées. Les jours précédant notre arrivée, Marie-Rose organise le service, afin que le personnel infirmier soit au complet pour bénéficier de la formation :
cours par les médecins, recommandations, conseils que chacun de nous apportent. Pendant que les équipes chirurgicale et d’anesthésie travaillent au bloc opératoire, Annie encadre les infirmiers pour les soins post opératoires dans le service d'hospitalisation.
Isabelle, au bloc, observe et conseille les « assistants de chirurgie » (titre burkinabé pour les infirmiers de bloc opératoire), en particulier pour l'entretien, le nettoyage, le rangement du matériel de chirurgie.
Le don d'un neuro-endoscope est programmé par notre association. Cet instrument permettra de traiter des hydrocéphalies sans avoir recours à la pose d’une valve de dérivation, implantée dans l’organisme, d’une durée de vie moyenne de 15 ans et non exempt de complications. Le neuro-endoscope, matériel de haute technologie demande un entretien minutieux. Par anticipation, Isabelle a sensibilisé le personnel à cette tâche très importante.
Le dernier jour de la mission, le Pr.Abel Kabré a organisé dans le service un « debriefing ». Médecins et infirmiers étaient présents, nous avons pu évoquer les points positifs et les progrès encore à faire...
Tout cela, bien sûr dans la joie et la bonne humeur, qualités toujours présentes chez nos amis, de fait toute l'équipe est enchantée et enthousiaste de revenir...
Onzième mission à Ougadougou du 1er au 9 Octobre 2013

    Aéroport de Ouagadougou , il est 22h30, nous sommes accueillis par nos amis, le Pr. Abel Kabré, chef du service de neurochirurgie de l’hôpital Yalgado, Marie Rose Konaté infirmière anesthésiste surveillante du bloc opératoire, Sylvain Zabsonre, neurochirurgien et le Président du Lions club Ouaga Doyen, Ameid Boué KAGONE. Notre équipe est composée de Laurent Vinikoff, neurochirurgien, Jean Dubos, médecin anesthésiste, Marie-Christine Serres, infirmière anesthésiste, Isabelle Van Stichelen, infirmière de bloc opératoire et Annie Vienne, cadre infirmier.

Avec nos 10 bagages dont 6 malles de matériel, 230 kg au total, les douaniers sont dubitatifs...Nous leurs présentons nos statuts et la liste du contenu des malles. Le passage nous est accordé après lecture attentive des documents. Nous saurons plus tard qu'il existe des trafics par des « associations » qui revendent du
matériel...

Pendant notre séjour 20 interventions seront pratiquées, 14 enfants opérés et 2 sessions de formation réalisées. Les jours précédant notre arrivée, Marie-Rose organise le service, afin que le personnel infirmier soit au complet pour bénéficier de la formation :
cours par les médecins, recommandations, conseils que chacun de nous apportent. Pendant que les équipes chirurgicale et d’anesthésie travaillent au bloc opératoire, Annie encadre les infirmiers pour les soins post opératoires dans le service d'hospitalisation.

Isabelle, au bloc, observe et conseille les « assistants de chirurgie » (titre burkinabé pour les infirmiers de bloc opératoire), en particulier pour l'entretien, le nettoyage, le rangement du matériel de chirurgie.

Le don d'un neuro-endoscope est programmé par notre association. Cet instrument permettra de traiter des hydrocéphalies sans avoir recours à la pose d’une valve de dérivation, implantée dans l’organisme, d’une durée de vie moyenne de 15 ans et non exempt de complications. Le neuro-endoscope, matériel de haute technologie demande un entretien minutieux. Par anticipation, Isabelle a sensibilisé le personnel à cette tâche très importante.

Le dernier jour de la mission, le Pr.Abel Kabré a organisé dans le service un « debriefing ». Médecins et infirmiers étaient présents, nous avons pu évoquer les points positifs et les progrès encore à faire...

Tout cela, bien sûr dans la joie et la bonne humeur, qualités toujours présentes chez nos amis, de fait toute l'équipe est enchantée et enthousiaste de revenir...
Dixième mission à Ouagadougou Novembre  2012

Pour cette dixième mission, du 16 au 26 Novembre 2012 , dans le service de neurochirurgie de l'hôpital Yalgado à Ouagadougou, nous avons reçu un accueil toujours aussi chaleureux.

L'équipe Teo-Touraine était composée de Benoît de Germay, neurochirurgien et de Nathalie Magontier, pédiatre, pour leur première mission à Yalgado avec l'association, de Roland Crenn, médecin-anesthésiste et de Marie-Christine Serres, infirmière-anesthésiste.

A notre arrivée à l'aéroport, Sylvain Zabsonne (neurochirurgien) et Issaka ( membre du Lyons club Doyen de Ouagadougou) nous ont accueillis avec leur habituelle bonne humeur.

Nous avons regretté l'absence du Professeur Abel Kabré et de Marie-Rose Konaté , partis en formation en France.

Le Lundi 19 au matin, toute l'équipe du bloc nous attendait, les infirmiers anesthésistes Berté et Salamata, les infirmiers du bloc, Alfred, Mahmadi et leurs collègues. Il n'y a pas de congé pendant la présence de la mission sur demande du Professeur Kabré, car chacun doit profiter de la formation. Il en est de même dans le service d'hospitalisation. Lors de cette mission, Benoît de Germay et Sylvain Zabsonne ont effectué 25 interventions sur 17 enfants. Les infirmiers-anesthésistes ont acquis une très bonne autonomie et sont toujours avides de plus de conseils.
Nathalie Magontier, pédiatre, a assuré dans le service le suivi post-opératoire de nos tout-petits patients, ainsi que la formation des internes et étudiants présents. Elle a su développer de très amicales et confiantes relations avec les mamans.

Nous avons transporté et fourni environ 150kg de matériel :
-des moniteurs multi-paramétriques pour la surveillance des patients.
-des pousse-seringues électriques pour réguler les perfusions des tout-petits.
Du matériel à usage unique en quantité est nécessaire ( valve de dérivation, matériel de perfusion, pansements...)
A chaque mission, une partie de ce matériel est dirigé vers l'hôpital pédiatrique Charles de Gaulle.

Trop vite notre séjour s'est achevé, mais avec un bilan vraiment positif; 25 opérations, chiffre jamais atteint, avec une équipe locale très motivée et en progrès constant vers l'autonomie.
Nous fûmes raccompagnés à l'aéroport par nos collègues et les membres du Lyons doyen dont Matthieu Somé ( actuel président).

  Tous souhaitent le retour d'une prochaine mission et nous n'avons qu'une envie: revenir...
Neuvième mission à Ouagadougou ; Avril 2012

Cette mission s'est déroulée du 11 au 18 Avril 2012 avec une équipe constituée d'un neuro chirurgien, Antoine Listrat , un médecin anesthésiste Jean Dubos , un infirmier anesthésiste ,Jean Pierre Arnoud et un médecin pédiatre ,Geneviève Carrez.

En l'absence du Professeur Kabré, en France à cette période , nous avons été accueillis à l'aéroport par Marie Rose Konaté , infirmière anesthésiste surveillante du bloc opératoire , qui tout au long de cette mission nous en facilitera l'organisation.

Le matériel convoyé( 12 malles d'environ 20 kg chacune) dont un coagulateur bipolaire d'une valeur de 20000 euros , a été acheminé directement à l'hôpital Yalgado. Dans un second temps , une partie de ce matériel qui comporte beaucoup de consommables sera apporté à l'hôpital Charles de Gaulle.

Une vingtaine d'enfants étaient réunis dans les chambres du service de neuro chirurgie en attente de notre venue. 18 interventions ont été effectuées sur 14 enfants pendant cette semaine. En l'absence du Professeur Kabré l'équipe a été accueillie par son jeune collaborateur Sylvain Zabzonré.

Les enfants opérés étaient atteints de malformations neurologiques de type hydrocéphalie associée ou non à une anomalie de la moelle épinière(spina bifida). 8 nourrissons d'age <4 mois ; 3 entre 6 et 12 mois et 3 entre 12 et 24 mois.

La présence du médecin pédiatre a permis une surveillance rapprochée post opératoire au sein du service ou les enfants retournent dés leur sortie de salle d'opération. Une déshydratation est rapide chez ces tout petits surtout par une température ambiante de 45 degrés! Quelques contacts ont été pris avec le service de pédiatrie de l'hôpital Yalgado, laissant espérer pour l'avenir une collaboration possible pour le suivi au long cours de certains de ces enfants.

L'équipe soignante locale ,(internes ,infirmiers,) s'est montrée ouverte et avide de formation à la prise en charge des tout petits , travail qu'il faudra poursuivre lors des missions prochaines.
Bien entendu , les Lions club Doyens de Ouaga , Matthieu Takwando , François Vokoumé , Issaka Tapsora ,nous ont entourés de leur générosité et de leur bonne humeur .

Un grand merci à tous.
Puisse ce travail se poursuivre en toute Amitié et pour le mieux être de tous ces petits patients.

Septième mission à Ouagadougou Juin 2011

 

La septième mission s’est déroulée du 13 au 23 juin 2011, avec une équipe renforcée d’un technicien bio-médical (Etienne MARCHAL) et comme à l’habitude un anesthésiste Alain DUCHALAIS, une infirmière anesthésiste Marie-Christine SERRES, et un neurochirurgien Nadine TRAVERS.

Comme toujours l’accueil fut chaleureux et enthousiaste de la part de l’équipe du Pr KABRE.
A notre arrivée, toutes les chambres du service de neurochirurgie étaient occupées par des enfants et leur famille, en attente de l’intervention prévue pour cette mission.

Quatorze enfants ont été opérés en 7 jours,  présentant presque tous des malformations du cerveau ou de la moelle épinière :
4 nouveaux nés (<1 mois), 7 nourrissons <1 an et  3 âgés de 2 ans. Aucune complication per ou postopératoire n’est survenue et les familles ont exprimé leur satisfaction, parfois par des cadeaux touchants.

La présence d’Etienne MARCHAL a été précieuse, dans la maintenance du matériel biomédical, et la réparation de certains instruments chirurgicaux.

Malgré nos livraisons régulières de matériel, il manque encore beaucoup de matériel chirurgical adapté aux tous petits, que nous sommes amenés à opérer de plus en plus jeunes. Ceci devient notre priorité pour la prochaine livraison de matériel !

Encore une fois, la mission fut enrichissante et utile.
Merci de tous vos soutiens indispensables à la poursuite de notre action !
Sixième mission à Ouagadougou Janvier 2011

Janvier à Ouagadougou

Nous voici de retour à Ouaga, un peu en retard, pour cette 6e mission qui aurait dû se dérouler au cours du dernier trimestre 2010.

La météo est plus clémente pour nos organismes européens, mais que de poussière avec l’harmattan !!! Nous comprenons, mieux maintenant, le pourquoi de l’état respiratoire de nombreux petits patients.

L’accueil chaleureux est toujours là, identique, amical et au combien humain !!!
A l’hôpital, dans le service, qu’est-ce qu’il est agréable de voir tous nos nouveaux petits patients installés, avec leur maman, sur des lits confortables, certes 2 par lits !!!

Et que dire du bloc opératoire ! Nous voyons d’emblée que le stage de Marie-Rose, infirmière anesthésiste, au bloc opératoire de l’hôpital Clocheville a été plus que bénéfique : tout le matériel d’anesthésie est rangé dans un chariot d’anesthésie adapté, le personnel change de sabots pour rentrer dans la salle d’interventions, tout est très propre.

Nous avons aussi eu le grand plaisir de revoir 5 enfants opérés lors des missions précédentes et en excellente santé et même pour 2 d’entre eux avec des résultats inespérés. Quel bonheur pour ces enfants et leur famille. Et quelle joie pour nous de les voir ainsi, sans compter le plaisir que nous avons eu à bavarder avec les mamans !!! 
 
Nos missions sont maintenant connues de la population et plusieurs enfants sont arrivés pendant notre séjour parce que les familles avaient été au courant de notre venue, sans être précédemment passés en consultation.

Bilan de notre mission, 15 enfants opérés et fourniture de matériel médical d’une valeur de 54600 euros. Notre prochaine mission est prévue courant Juin.
Merci à vous tous chers amis membres, partenaires, sans votre aide nous n'en serions pas à ce stade.
Cinquième mission à Ouagadougou Mai 2010

 

Un volcan islandais et ses cendres ont retardé la mission de 10 jours !

Toutefois cette mission assurée par un neurochirurgien Dr Josette MAHEUT, un anesthésiste Dr Rolland CRENN, et une infirmière anesthésiste Martine RIGOLLET a été particulièrement fructueuse : 13 enfants ont pu être opérés pour 14 interventions, principalement des malformations.

Nous avons pu revoir une enfant opérée lors de la mission précédente, et constater une excellente évolution, malgré un état clinique précaire initialement.

Nous avons également pu prendre contact avec une association prenant en charge des enfants handicapés, ce qui va nous être utile pour améliorer le suivi de certains enfants opérés.

Enfin, et peut-être le plus encourageant,  nous constatons une forte mobilisation de l’ensemble de l’équipe (neurochirurgien, infirmiers anesthésistes…) de l’hôpital YALGADO, qui s’accompagne de grands progrès de prise en charge des enfants, notamment les tous petits. Une prise en charge précoce est toujours plus efficace que de laisser évoluer certaines malformations.

Comme à chaque mission, 150 kg de matériel, pour un prix de 79 000 euros, ont pu être acheminés : un moteur neurochirurgical, des pousse-seringues, des valves, et beaucoup de consommable…

La mission se termine avec beaucoup d’amitié et la perspective d’accueillir bientôt à l’hôpital CLOCHEVILLE une infirmière anesthésiste burkinabée qui restera 3 semaines pour une formation approfondie.

Au total, nous confirmons, le diesel Teo Touraine est bien lancé, « ça roule », et avec un régime  régulier !  Merci à tous de permettre ces échanges et cette collaboration avec l’équipe motivée du Pr Abel KABRE.

 

Quatrième mission à Ouagadougou
du 10 au 20 Octobre 2009

La quatrième mission de TEO-TOURAINE prévue du 10 au 20 octobre avait un caractère particulier suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur Ouagadougou en début septembre faisant 150000 sans abri dans la Capitale soit 10% de la population et détruisant partiellement l'hôpital Yalgado. Paradoxe dans un pays qui souffre par ailleurs de façon récurrente de la sécheresse.

Dans quel état notre équipe médicale allait-elle trouver l'hôpital ?
les trombes d'eau avaient-elles anéanties les efforts réalisés depuis deux ans ?
La neurochirurgienne et son équipe pourrait-elle opérer durant cette mission ?

C’est un spectacle de désolation qui attendait notre équipe  : le mur d’enceinte de l’hôpital effondré, des services complets fermés, du matériel détruit dans la cour, l’amoncellement de détritus, de planches et des dossiers qui séchaient partout !...

La déception fut de courte durée devant la motivation et l’enthousiasme de l’équipe locale, les burkinabés ne se sont pas laissés découragés et ont réagi vigoureusement et les bonnes nouvelles se sont succédées même si l’environnement était peu propice :

- L’équipe de neurochirurgie locale avait nettoyé et désinfecté le service et les enfants à opérer étaient là. L’équipe de TEO a ainsi pu réaliser 6 opérations dont un enfant de deux jours, ce qui n’avait jamais été fait. Le nombre total d’opérations depuis la création de l’association atteint la vingtaine.

- TEO-TOURAINE a pu prendre en charge un enfant qui attendait l’opération faute de pouvoir payer le prix de celle-ci plus les frais d’hospitalisation soit un montant de 35 € au risque de voir son état se dégrader de façon irréversible !...

- l’équipe médicale de TEO-TOURAINE a été invitée dans un hôpital de campagne à Nanoro à environ 150 kms de Ouagadougou pour réaliser une opération neurochirurgicale, ce qui démontre la reconnaissance du travail de l’association hors des murs de l’hôpital de la capitale grâce en particulier au neurochirurgien local.

- l’apport de matériel pour une valeur de 43000 € permettra de remplacer une partie du matériel abîmé et un moteur à vitesse rapide réduira le temps des interventions d’une heure trente environ, ce qui réduit les risques d’infection et sécurise l’opération en minimisant la fatigue du praticien. Le montant du matériel livré depuis le début s’élève à 150000 €.

- Une liste de matériel de première urgence a été établie et nous nous efforcerons d’y répondre en fonction de nos ressources.

- TEO-TOURAINE a été reçue par l’ambassade de France à Ouagadougou ce qui lui a permis de créer des liens avec d’autres structures qui faciliteront son implantation sur le territoire burkinabé.

- L’adversité de l’environnement par l’intermédiaire des intempéries a soudé encore plus les différentes équipes qui oeuvrent au profit des enfants démunis et a enrichi l’amitié entre nous.

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à l’écriture de cette nouvelle page dans ce grand livre que nous avons ouvert ensemble voici un peu plus de deux ans : l’équipe médicale de l’hôpital de Ouagadougou, l’équipe de TEO-TOURAINE : Josette, Jean et Vanessa, les Lions Club de Ouagadougou doyen et Tours doyen.

Chers Amis adhérents et Bienfaiteurs vous êtes aussi les acteurs de cette réussite, tout cela a été rendu possible grâce à votre générosité et votre engagement et que le sourire de tous ces enfants soit la meilleure expression de leurs remerciements.
Troisième mission à Ouagadougou
du 2 au 9Avril 2009
.

Elle a été assurée par :

-Un neurochirurgien, notre présidente Josette MAHEUT (Tours)
-Un anesthésiste Jean DUBOS et  une infirmière anesthésiste Vanessa LANDROUIN (Tours).

Le départ pour le sol africain était attendu par l'équipe, et l'accueil réservé à tous les membres n'a manqué ni de chaleur, ni de joie pour ceux qui se retrouvaient.

17 enfants ont été vus en CONSULTATION, dont 5 ont été opérés, les autres se révélant inopérables. INTERVENTIONS qui ne se sont pas faites sans souci :

panne d'électricité un jour, d’oxygène le lendemain, moteur neurochirurgical hors service, pas de salle de réveil..... conditions difficiles, assurément, qui ont limité les opérations à 2 par jour, améliorées cependant par les extracteurs d'oxygène apportés. Car les malles étaient pleines de matériels divers, et les 15 lits pédiatriques que nous souhaitions acheminer sont parvenus à bon port en fin de mission.

Outre opérer, notre neurochirurgien a pu consulter, et donner quelques heures de cours à 40 étudiants internes en pédiatrie. Il apparaît que la FORMATION est essentielle, celle des infirmières comme celle des pédiatres ne serait-ce que pour assurer le dépistage des enfants pouvant bénéficier d’un acte de neurochirurgie.

Ainsi, ces 10 jours ont marqué l'équipe, qui voit les liens se nouer durablement et les contours de son action se préciser. Le prochain envol pour le Burkina se fera en Octobre.

Haut les coeurs!
Deuxième mission au Burkina Faso
du 20 au 27 Octobre 2008
.

Elle a été assurée par 2 neurochirurgiens pédiatriques Nadine Travers (Tours) et Antoine Listrat (Poitiers),1 anesthésiste Roland Crenn (Tours) et 1 infirmière anesthésiste Martine Rigollet (Tours).

Ils sont attendus dès leur arrivée à l’aéroport par le Pr Abel Kabré neurochirurgien du Centre Hospitalier National de Ouagadougou, et la délégation du Lions Club Doyen de Ouagadougou, en la personne d’Urbain Korsaga, président, accompagné d’autres membres François Vokomé, Eric Somé…Ils arrivent avec leurs cantines chargées de matériel médical, anesthésique et chirurgical, d’une valeur globale de 100 000 euros. Le matériel est directement acheminé au Centre Hospitalier National Yalgado Ouedraogo de Ouagadougou.

Ils sont reçus « comme des amis » chez les familles Korsaga et Hage, qui vont les aider à établir des contacts avec les autorités et les médias. Le président du Lion's manifeste aussitôt, comme les autres membres du lion’s club doyen de Ouagadougou,  la volonté de participer aux différentes actions d’acheminement et d’achat du matériel au travers du partenariat entre les Lions club de Ouaga et de Tours.

Dès le lendemain, ils rencontrent, avec le Pr Kabré, le directeur de l’hôpital pour présenter l’association et le programme des missions futures.  Ce dernier les remercie et les assure de son aide, comme en témoigne le discours qu’il tiendra l’après-midi devant la presse (encadré du Journal Le PAYS). Cette 1ère journée est réservée à l’analyse des dossiers et aux préparatifs des interventions.

Quatre journées opératoires vont permettre de réaliser 7 interventions chez des nourrissons ou jeunes enfants atteints majoritairement de malformations du système nerveux. L’équipe locale est enthousiaste, coopérante et désireuse de se perfectionner dans le secteur de la neurochirurgie pédiatrique. Les relations, chaleureuses et fécondes, laissent augurer du développement de la neurochirurgie dès la période néonatale pour éviter l’apparition de séquelles neurologiques irréversibles. Ils vont tous bien, sauf un qui a développé un accès de paludisme. 
L’équipe de Tours et celle de Ouaga préparent les futures missions à un rythme semestriel et s’engagent à compléter le matériel médical et chirurgical indispensable au bon déroulement des interventions et de la surveillance post-opératoire.

La mission se termine dans « le jardin de l’amitié » en partageant un repas surprise organisé par l’équipe hospitalière burkinabé.  Nous partons heureux des liens solides établis,  des perspectives très encourageantes  mais tristes de nous quitter après une si belle aventure !
Première mission au Burkina Faso
à Ouagadougou, Hôpital Yalgado, mars 2008
.

La semaine au Burkina fut extraordinaire et s'achève avec l'ensemble des maillons de la chaîne prêts à fonctionner. Le Dr Abel KABRE, neurochirurgien, est époustouflant: nous avons pu faire une intervention avec lui dans des conditions étonnantes.

C'est un excellent opérateur, qui arrive à faire des prouesses avec très peu de matériel et beaucoup d'ingéniosité. Initialement nous ne pensions cette opération réalisable qu’à l’hôpital  Clocheville. Autant dire que les missions sur place, bien plus efficaces et "rentables" seront à privilégier. Nous pourrons très facilement l'aider sur le plan du matériel car, en France, nous jetons du matériel qui est en bien meilleur état que le sien.

Restent à résoudre les problèmes anesthésiques, complexes dans cette spécialité, mais l'équipe des infirmiers anesthésistes est très solide, ils ont envie de bien travailler, il ne devrait pas y avoir de problème avec un peu de formation et notre aide matérielle. La présence de Boubacar Diallo, anesthésiste à l'hôpital Rothschild et secrétaire de TEO- 2004, nous a été d'une grande aide.

Nous avons également rencontré le consul de France, le directeur général et le directeur des affaires médicales de l'hôpital pédiatrique "Charles de Gaulle", que nous avons visité. Nous avons également remis le dossier pour l'enregistrement de TEO-TOURAINE en tant qu'ONG au Pr. YE (pédiatre).  Le Pr. SAWADOGO, pédiatre retraité mais encore très actif et influent, est le représentant de l’association au BURKINA FASO. Il est en lien avec le Pr.GOUAZE, ancien chef du service de neurochirurgie à Tours, ancien doyen de la faculté de médecine et président de la Conférence Internationale des Doyens des facultés de Médecine d'Expression Française.

En conclusion : séjour inoubliable, fabuleuse aventure, collaboration en bonne voie de développement

ET nous avons tous envie de repartir !!!
Haut de page cliquez ici